fbpx

Les questions fréquemment posées

1. Comment faire si je veux travailler en privé avec vous ?

Assurez-vous d’abord de bien lire les pages suivantes : « Pilotage stratégique » et « Express intense », afin de vous assurer d’avoir le profil requis. Lisez également toute cette section FAQ. Ensuite, si vous pensez que vous et moi pourrions faire des étincelles ensemble, je vous invite à m’envoyer un email : info [at] lastrategieducitron.com

Je vous donnerais accès à mon agenda en ligne afin que vous preniez rendez-vous pour une rencontre virtuelle. Je vous ferais ensuite parvenir un lien afin d’accéder à la salle de réunion, dans laquelle nous nous retrouverons le jour J.

Cet entretien est l’occasion de faire connaissance, d’en apprendre plus sur votre entreprise, sur vous et votre ambition. Nous verrons alors si nous sommes « compatibles ».

Si je pense que je ne suis pas la bonne personne pour vous accompagner, je vous le dirais rapidement. J’attends la même honnêteté de votre part.

Si au contraire, nous sommes d’accord toutes les deux, nous pourrons très vite démarrer notre collaboration.

2. Est-ce qu’il y a des personnes avec qui vous ne travaillez pas ?

Oui ! Je suis d’ailleurs très claire sur le sujet. Si vous passez votre temps à râler après la vie, si tout est toujours la faute des autres, si vous vous trouvez toujours des excuses au lieu de reconnaître vos failles, si vous n’acceptez aucune critique sur votre activité, ne prenez pas la peine de me contacter. Vous et moi ne fonctionnons pas du tout sur le même mode.

Je ne travaille pas non plus avec les femmes qui sont en démarrage de projets parce que c’est une étape qui prend beaucoup de temps. Tout est à faire, à construire pendant cette période et il n’y a pas d’entées d’argent en général. Hors, ce qui me fait vibrer, c’est de pouvoir mettre en œuvre des stratégies qui vont générer un chiffre d’affaires conséquent, qui permet à mes clientes de rembourser leur investissement au plus vite.

Pour finir, je refuse de travailler avec les entreprises qui ont des difficultés financières sérieuses. Parce qu’une cheffe d’entreprise qui est stressée par le manque d’argent n’arrivera pas à se focaliser totalement sur son entreprise. Elle sera généralement trop préoccupée par sa propre situation pour mettre en place les stratégies nécessaires et son impatience à générer de l’argent, jouera contre elle.

3. Je n’ai pas le budget nécessaire pour travailler avec vous en privé. Avez-vous une solution?

Si vous êtes vraiment motivée, mais que vous n’avez pas le budget minimal nécessaire, je vous encourage à économiser la somme dont vous avez besoin, avant de revenir vers moi.

4. Si j’opte pour le Pilotage Stratégique, pouvez-vous me garantir que je vais rentabiliser mon investissement?

Il m’est impossible de vous garantir quoi que ce soit à ce sujet. Tout va dépendre de l’état actuel de votre entreprise, des modifications qu’il faudra lui apporter, de votre implication dans la mise en place des actions nécessaire. Sachez cependant que la majorité de mes clientes remboursent leur investissement durant le temps de notre collaboration. Je vous invite à lire attentivement la page « Pilotage stratégique » afin de découvrir les résultats qu’il est possible d’obtenir en optant pour cet accompagnement.

6. Pourquoi est-ce que vous ne travaillez qu’avec des femmes ?

Avant tout parce que je viens d’une lignée de femmes soumises, qui n’avaient pas voix au chapitre et qui ont subi leur vie parce qu’elles n’avaient pas les moyens d’en vivre une autre. Aujourd’hui, la réussite financière des femmes au travers de la réussite de leur entreprise est mon cheval de bataille. Je veux que chaque femme entrepreneur puisse vivre la vie dont elle rêve en secret et qu’elle ose surtout rêver bien plus grand !

7. Avec quel type de cheffes d’entreprise collaborez-vous?

En ce qui concerne mes services (Pilotage Stratégique et Express Intense), je veille à sélectionner mes clientes avec soin. Elles doivent avoir au moins 3 ans d’activité derrière elle ou avoir un chiffre d’affaire de 50 000€ au minimum. Il faut qu’elles soient ouvertes d’esprit et qu’elles soient prêtes à se laisser guider pour atteindre la zone d’inconfort, celle où la magie opère. Entre elles et moi, il doit y avoir une confiance totale pour que cela fonctionne. J’aime les femmes qui foncent même si elles ont peur, celles qui ont de l’humour et qui sont capables d’accepter de se remettre en question.

8. Quel est votre background ?

Moi qui voulait être chirurgien, je me suis finalement formée pour être Executive Assistant. Mais quitte à être une assistante, j’ai choisi de l’être au plus haut niveau, parce que quitte à faire un métier qui ne me passionnait pas, autant qu’il soit très rémunérateur.

J’ai donc exercé mes talents dans les plus hautes sphères :

7 ans aux sein d’une agence des Nations Unies à Genève (le BIT)
8 ans dans 5 multinationales dans des domaines variés : Luxe, Trading, Finance

9. Comment on passe d’Executive Assistant à Entrepreneur ?

C’est très simple, un burn-out m’a fait réaliser que j’étais une assistante dans le corps d’un leader ! Autant dire que le réveil a été douloureux mais salvateur.
C’est durant les 6 mois de convalescence que j’ai découvert la technique qui m’a remis sur pied : l’EFT. Je m’y suis formée et j’ai commencé à m’exercer sur d’autres personnes, avec des résultats tout aussi spectaculaires que sur moi.
A partir de là, tout s’est enchaîné et c’est comme cela que j’ai ouvert ma première entreprise en février 2009 : EFT Léman.

10. Mais alors comment passe-t-on de spécialiste de l’EFT à Business Consultant ?

La réponse risque de vous surprendre : j’ai fait tout ce qu’il ne faut pas faire lorsque l’on devient entrepreneur. Je me suis lancée sans filet de sécurité et surtout sans matelas pour compenser la perte de mon salaire confortable des Nations Unies. Ajoutez à cela que je ne connaissais rien du tout à l’entrepreneuriat et vous comprendrez pourquoi mes premiers mois en tant qu’indépendante ont été rudes.

C’est devant mon agenda vide que j’ai commencé à chercher des solutions pour faire affluer les clients. Plusieurs formations avec des géants du marketing Américains m’ont permis de quintuplé mon chiffre d’affaires en un claquement de doigt. Un nouveau monde que j’ai adoré s’est alors ouvert à moi. Au vu de ma progression fulgurante, on m’a demandé mon « secret », que j’ai commencé à enseigner bénévolement.

J’ai rapidement réalisé que j’avais un talent que j’ignorais : je voyais ce que mes confrères entrepreneurs ne voyaient pas, ce qui était évident pour moi était un mystère pour eux. C’est comme cela, que sans le vouloir ma carrière à bifurqué et que je suis devenue Business Consultant.

neque. libero venenatis, non porta. Donec ut Nullam id ut Aliquam